top of page
portrait.jpg

 

Raphaël Helle
6C rue des Martelots

25000 Besançon

raphael.helle(at)orange.fr
06 70 07 98 81

Raphaël Helle est né dans l’Aube en 1961. Il vit en Franche-Comté.
C’est le Front national s’emparant en 1997 de la ville de Vitrolles qui le conduit à la photographie de presse. Il poursuit son travail de reportage avec José Bové avec qui il établit une relation de proximité et l’accompagne à Seattle, Gênes et Davos.
Il consacre ensuite ses sujets au développement durable et aux efforts engagés par certaines villes dans la lutte contre les gaz à effet de serre. Son travail de photographie documentaire consacré à la ville éco-responsable de Fribourg est exposé au Festival de La Gacilly en 2007. Raphaël Helle développe également des projets photographiques avec Caroline Amoros artiste et performeuse adepte du happening politico-artistique de 2006 à 2014.
Il mène ensuite différents travaux en immersion. Auprès d’un groupe d’adolescents, de l’entrée au lycée jusqu’au bac, à l’usine, avec les ouvriers de PSA Sochaux. Ces deux reportages donnent lieu, entre autres, à deux portfolios dans la revue XXI.
Pendant huit ans jusqu’à sa mort en 2018, il photographie son père atteint de la maladie de Parkinson.
De 2013 à aujourd’hui, il consacre son travail personnel au monde ouvrier, Allia, MBF, Bleuforêt, etc. Dans le même temps, il répond à diverses commandes pour la presse.
En 2014, il est lauréat de "La France vue d’ici", bourse remise par Mediapart et le Festival ImagesSingulières pour son projet sur le monde ouvrier "La Peuge". Une exposition itinérante est présentée en 2017 lors du festival à Sète et à la Maison des métallos à Paris, etc.
En décembre 2021, il remporte la grande commande du ministère de la Culture, "Radioscopie de la France", pour son sujet en cours "Quand le textile français renoue le fil". Cette commande destinée aux photojournalistes pilotée par la BnF et sera exposée en 2024 au sein d'une importante exposition collective.
Il a publié plusieurs livres monographiques ou collectifs "Lyon 8 décembre, la fête des lumières", une commande de la ville de Lyon, "Les Pionniers de l’or blanc", éditions Glénat avec le journaliste du Monde Philippe Revil, "Aurillac aux limites", éditions Actes-Sud, et "La France vue d’ici", éditions La Martinière.

6MOIS.jpeg
  • Icône social Instagram
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
bottom of page